fibetm.com

Zoom sur la famille princière monégasque !

Grâce à ses palaces, ses casinos et son palais royal, Monaco fait l’objet de nombreuses attractions. Avec une superficie de 2 km², l’État de Monaco est classé deuxième plus petit État du monde derrière le Vatican. Logé sur son rocher, le palais est le cœur et l’âme de la principauté. À l’intérieur de cette forteresse vit la famille souveraine monégasque dont les membres règnent depuis sept siècles.

Coutumière des couvertures des grands magazines, la famille princière représente un symbole dans la région de la Côte d’Azur. Cependant, depuis François Grimaldi, premier seigneur monégasque jusqu’au Prince Albert II, l’histoire de cette aristocratie a connu de nombreux tumultes. Zoom sur la famille royale monégasque !

Le palais des princes de Monaco

Aujourd’hui, de nombreux touristes affluent de partout pour s’imprégner de la beauté de la ville, mais aussi de l’histoire du palais des princes. Pour cela, ils profitent des bons plans présentés sur le site https://annuaire-monaco.mc/. Reconnu et cité depuis l’époque antique, le Rocher de Monaco est entré dans l’histoire grâce à l’établissement des Génois au 12e siècle. En effet, l’empereur romain Frédéric 1er Barberousse, sous réserve d’hommage, reconnaît aux Génois la domination des côtes ligures, depuis Porto jusqu’à Monaco.

Environ trente ans plus tard (30 mai 1191), l’empereur Henry IV lui concède la souveraineté du Rocher de Monaco. En plus du rocher, ses terres adjacentes ainsi que ses ports lui sont concédés. Pour défendre la chrétienté contre les Sarrasins, l’empereur du Saint-Empire accordera également l’autorisation de fortifier les lieux. Plus tard en 1197, l’accord de l’acquisition de la propriété de sol sera conclu auprès des consuls et des religieux.

Cependant, dix-huit années vont s’écrouler avant que ne commence l’édification de la future demeure majestueuse des princes de Monaco. Le 10 juin 1215, les Génois procèdent à la pose des premières pierres d’une forteresse, sous la houlette du consul Fulco del Castello. Ainsi, il est implanté quatre tours massives à forme carrée, reliées par une courtine de 8 m de hauteur. Ces tours délimitent jusqu’à ce jour le périmètre quasi triangulaire du palais des princes de Monaco.

Très vite, l’édifice est complété par une enceinte qui entoure l’entièreté du Rocher et par une seconde forteresse du côté de l’entrée du port. C’est ainsi que seront marquées les frontières avec l’occident longtemps resté stratégique pour la république de Saint-Georges.

Les Grimaldi : une famille originaire de Gênes

Avec les nombreuses expéditions maritimes de grande envergure sur la Méditerranée, les Grimaldi se sont imposés comme une puissante famille de la Gêne. Originaires d’Italie, ils sont à la tête du clan guelfes à Gênes. Il faut rappeler qu’il s’agit d’un clan qui défend les intérêts de la papauté contre les gibelins.

Vers la fin du 13e siècle, ils sont chassés de Gênes après avoir subi une lourde défaite. Ils se lancent alors dans la quête de nouvelles destinations moins hostiles. En 1297, sous la direction de François Grimaldi, les guelfes s’emparent de la forteresse génoise. C’est ainsi que démarra véritablement l’histoire d’amour entre Monaco et la famille Grimaldi.

Plusieurs événements se suivent au fil des années jusqu’à l’acquisition des fiefs de Menton et de Roquebrune sous l’autorité de Charles Grimaldi. Ce dernier acquiert le titre de seigneur de Monaco en 1342.

Craignant la révolte des Génois, les premiers seigneurs de Monaco se placent sous la protection des rois français et des comtes de Provence. Cette alliance est actée avec la couronne de France. De 1458 à 1494, Lambert Grimaldi, seigneur de Monaco, devient conseiller et Chambellan du roi Charles VIII. La forteresse passe sous le protectorat de l’Espagne et de Charles Quint sous le règne de François 1er.

Les règles liées à la succession dans la famille monégasque sont éditées par Jean 1er dans les années 1454. La succession se fait alors par les mâles suivant l’ordre de primogéniture. Toutefois, les femmes peuvent être appelées à condition que leurs descendants portent le nom et les armes des Grimaldi.

Honoré II : premier Grimaldi à prendre le titre de « Prince de Monaco »

En 1641, le traité de Péronne repositionne définitivement la principauté dans la mouvance française. Honoré II obtient auprès du roi Louis XIII le marquisat de Baux et la seigneurie de Saint-Rémy de Provence. Il devient ainsi le premier Grimaldi à prendre le titre officiel de « Prince de Monaco ». Élevé dans les grâces de la cour milanaise, il fait de la vieille forteresse monégasque un palais italien de grande envergure.

Il faut notifier qu’en cette période la principauté connut une richesse remarquable grâce au commerce maritime et au revenu des terres. En 1678, Louis 1er, le petit-fils d’Honoré II promulgue les statuts juridiques de l’État monégasque (Code Louis). Il impose le doit de péage aux navires de commerce qui parcourent le large de Monaco.

Pendant la Révolution française, la principauté devient « Fort Hercule » et associé à la France. Les temps deviennent durs pour la famille princière avec le dépouillement de leurs biens. Cette triste époque ne dure que peu de temps. Ainsi, au moment de la restauration, on note la récupération des titres et des domaines. Toutefois, le Rocher mis sous l’autorité du roi de Sardaigne vit une période de léthargie politique et financière.

Sous le règne de Napoléon III, la principauté devient indépendante à la suite de l’acquisition du comté de Nice par la France. Cependant, il lui est amputé des villes de Roquebrune et de Menton qui ont voté leur rattachement à la France. Pour compenser cela, la principauté reçoit une petite fortune de quatre millions de l’État français. Cette occasion est vite saisie par les dirigeants afin de construire la réputation de Monaco.

Une nouvelle ère de modernisation pour la principauté monégasque

À partir du 20e siècle, Monaco amorce une nouvelle ère de transformation dans plusieurs secteurs. Ce processus de modernisation s’est fait sous la conduite de différentes figures de la famille princière.

Rainier III : précurseur d’une nouvelle ère !

Rainier III accède au trône en 1949 au moment où le pays est en plein essor. Son règne représente l’un des plus marquants de la principauté. C’est lui qui va lui donner son visage actuel. Il favorisait le développement du tourisme en gagnant des territoires sur la mer et en mettant en place une nouvelle constitution.

On note de nouvelles constructions et surtout l’admission de Monaco au Conseil de l’Europe et à l’Organisation des Nations-Unies (ONU). L’autre fait marquant de la transformation de Monaco est le mariage du Prince Rainier avec Grace Kelly.

Le mariage du siècle

Le mariage de Rainier avec l’actrice américaine a contribué à donner un autre visage à la petite principauté. Cette union a fait d’elle la capitale mondiale du glamour. En effet, c’est le 19 avril 1956 que le Prince Rainier III épouse Grâce Kelly l’actrice de 27 ans au sommet de sa carrière. L’événement est retransmis en direct et suivi par près de 30 000 000 de téléspectateurs. Il faut rappeler que ce chiffre record ne prend pas en compte les 100 000 visiteurs venus en Principauté lors de la semaine de festivité.

Lors de cette célébration, 1800 journalistes ont été dépêchés sur place avec 40 cabines téléphoniques occupées par ces derniers. Cette grande effervescence médiatique autour de l’événement constitue un coup d’accélérateur pour l’image pour la principauté. Ce nouveau visage présenté à la face du monde a permis de relancer la fréquentation touristique.

Par ailleurs, la princesse s’est énormément investie dans le développement de la principauté. Elle renonce à sa carrière d’actrice et participe activement à l’ascension du secteur du sport. Marraine de l’AS Monaco, elle envisage un nouveau maillot beaucoup plus en accord avec l’identité monégasque. Résultat immédiat, dans la même année, l’équipe remporte son premier trophée : la Coupe de France de football.

Déterminée à changer l’ancienne image de la principauté, la Princesse incarne le visage de Monaco dans un spot publicitaire destiné à la clientèle américaine. Dans la même période, elle multiplie la fondation des associations notamment l’Association mondiale des amis de l’enfance. On notera également la fondation Princesse Grace de Monaco en 1964 qui œuvre pour la bienfaisance dans le monde. Grace Kelly demeura président de la Croix-Rouge monégasque jusqu’à sa mort.

Albert II tourne Monaco vers l’environnement

Le Prince de Monaco Albert II poursuit les actions de son père après son accession au trône le 6 avril 2005. Il mise sur l’industrie, le tourisme et l’immobilier tout en accordant une attention particulière aux questions écologiques. En 2006, le 14e Prince de Monaco crée la Fondation Prince Albert II de Monaco qui œuvre pour la protection de la nature. Défenseur ardent de l’environnement, la fondation mène des actions de partout dans le monde en occurrence sur trois zones prioritaires. Il s’agit des régions polaires, du bassin méditerranéen et des pays du tiers monde.

Précurseur dans le domaine écologique, le Prince envisage également de faire de la principauté un laboratoire d’idées et d’innovations technologiques. Quelque temps après, son union avec la Sud-Africaine Charlène Wittstock affole l’actualité de la planète people. De cette union naîtront des descendants jumeaux (Gabriella et Jacques) le 10 décembre 2014.

 Les membres actuels de la famille princière monégasque

Voici les membres actuels de la famille princière de Monaco :

  • Albert II : Prince souverain de Monaco ;
  • Charlène : épouse d’Albert II de Monaco et Princesse consort de Monaco ;
  • Jacques : fils d’Albert II de Monaco, Prince héréditaire de Monaco et marquis des Baux ;
  • Gabriella : fille d’Albert II de Monaco et comtesse de Carladès ;
  • Caroline : sœur d’Albert II de Monaco et princesse consort de Hanovre ;
  • Stéphanie : Deuxième sœur d’Albert II de Monaco et princesse de Monaco.

Il est important de notifier qu’il s’agit des principaux membres de la famille princière monégasque. Il existe bien d’autres membres qui appartiennent à la famille élargie.

A lire aussi

La plaque funéraire et sa personnalisation

Ines

Les meilleurs conseils pour une photo de paysages Alpes réussie

Ines

Pourquoi la photographie de mariage est si importante

Ines

L’importance d’opter pour une plaque funéraire moderne

Ines

Un photographe d’architecture pour la valorisation de vos biens

Ines