fibetm.com

Qu’est-ce qu’une PMR ?

PMR

Vous entendez souvent l’expression PMR sans vraiment savoir ce que c’est ? C’est l’abréviation servant à désigner une personne à mobilité réduite. Mais, comment définir précisément la PMR ?

Ce que l’on entend par le terme PMR

En Europe, une personne sur six, soit 80 millions d’individus sont considérés comme des PMR. Il s’agit de personnes souffrant d’un handicap qui réduit plus ou moins considérablement leur capacité d’interaction avec leur environnement. Ce handicap peut concerner leur motricité, leur vision, leur audition ou encore leur aptitude à s’exprimer et à comprendre. Par ailleurs, l’incapacité provoquée par la déficience dont souffre une PMR peut être permanente ou momentanée.

Un terme qui regroupe différents types de handicaps

Une PMR peut être un individu souffrant d’un handicap moteur, mais il peut s’agir également d’une personne malvoyante ou non voyante. De même, les malentendants, les sourds sont considérés comme des PMR. C’est aussi le cas des personnes atteintes d’autisme, de trisomie et plus généralement d’un handicap cognitif.

On classe aussi les personnes du troisième âge et celles atteintes de nanisme parmi les PMR. Un individu souffrant d’obésité l’est également. Cela peut paraître surprenant, mais même les femmes enceintes sont classées dans cette catégorie. Les individus aux prises à un handicap momentané qui les oblige à se déplacer avec une béquille sont aussi des PMR. Et cette expression sert encore à désigner toute personne encombrée, c’est-à-dire transportant par exemple un objet lourd ou utilisant une poussette.

Ce que la législation a prévu pour les PMR

Une personne à mobilité réduite n’est donc pas nécessairement une personne malade au sens conventionnel du terme. Il lui est difficile de se mouvoir quotidiennement et il existe heureusement une loi votée le 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». Cette loi impose notamment à tout établissement recevant du public de prendre toutes les dispositions pour qu’une PMR puisse s’y rendre et y circuler sans difficulté. Cette obligation est punissable si elle n’est pas respectée dans le délai imparti, de fait elle est appliquée dans toutes les structures recevant du public, ce qui a considérablement amélioré la vie de ces personnes.

A lire aussi

Comment garder la forme après 50 ans

Journal

La propolis pour lutter contre les maladies hivernales

Claude

Pourquoi choisir une assurance maladie pour les aînés ?

Ines

La cryolipolyse : la nouvelle tendance qui fait fureur !

sophie

Faire appel à un psychologue scolaire

sophie

Comment choisir sa clinique de greffe de cheveux en Turquie ?

Ines