Gastronomie & Terroir

Quels pays ont rejoint la France et l’Espagne au classement des meilleurs restaurants ?

meilleurs restaurants

Certains pays, tels que la France et l’Espagne, se retrouvent fréquemment dans les listes fiables et reconnues qui présentent les meilleurs restaurants au monde. D’autres peuvent cependant surprendre. Le Pérou et le Japon ont grimpé les échelons ces dernières années et certains de leurs établissements se retrouvent dans le Top 10. À la découverte de deux cuisines qui ont conquis les palais raffinés.

La cuisine péruvienne

Lorsque l’on pense à une cuisine d’excellence, la France, l’Espagne, l’Italie et la Thaïlande sont des pays qui viennent en tête. Pourtant, depuis 2012, le Pérou gagne, année après année, le prix de la « Meilleure Destination Gastronomique du Monde » aux World Travel Awards. Ce prix est reconnu dans l’industrie, car il tient compte de votes du public ainsi que des experts du secteur dans le monde entier.

Une des qualités de la cuisine péruvienne tient de son métissage culinaire avec l’Espagne, l’Afrique, la Chine, le Japon et l’Italie, toutes terres d’émigrants établis au Pérou. À un buffet péruvien, on pourrait donc trouver côte à côte, des pâtes (Italie), la carapulcra (Afrique) et l’arroz chaufa (Chine). Mais la vedette du Pérou c’est sans doute le ceviche, né de la fusion avec la cuisine japonaise.

Ce mélange de plats en provenance de différents pays fait en sorte que la gastronomie péruvienne est l’une des plus diversifiées au monde. En effet, le Pérou compte à son patrimoine plus de 500 plats typiques. On comprend donc que le choix varié d’ingrédients permettent aux chefs péruviens de faire preuve d’une grande créativité. Ce qui explique certainement, en partie, que trois restaurants péruviens figurent aujourd’hui dans la liste des cinquante meilleurs restaurants du monde.

La cuisine japonaise

Le restaurant Guy Savoy (France), numéro un mondial, a été rejoint par deux restaurants japonais en tête de la Liste 2020. Un de ces deux restaurants, le Ryugin (Tokyo), comme son collègue français, compte trois étoiles Michelin, mais le second, Sugalabo (Tokyo), ne figure même pas au guide. Cela indique bien la montée en flèche de la cuisine Nipponne.

La cuisine traditionnelle japonaise est reconnue pour être saine et contient peu de matière grasse. Un repas se compose généralement d’un ensemble de petits plats, accompagnés d’une soupe et une bonne quantité de légumes.

Lorsque l’on pense à des plats japonais, ce qui nous vient immédiatement à l’esprit sont les sushis et sashimi ainsi que les ramens et les sobas. Pourtant, c’est la cuisine traditionnelle, moins connue à l’extérieur du Japon, et appelée washoku qui a été reconnue au patrimoine culturel mondial de l’Unesco en 2013. Variant d’une région à l’autre, elle se distingue par des préparations particulièrement respectueuses d’ingrédients frais, variés et locaux.

Autant de raisons qui font que le Japon est un des pays ayant le plus de restaurants dans les classements mondiaux.

A lire aussi

Conseils et astuces pour organiser un cocktail pour plus de 10 personnes

Claude

Comment utiliser et entretenir les pailles biodégradables en bambou?

Ines

Cafe-Italien.ch – Régalez-vous d’un délicieux café en dosettes

Miss Chiquita

Gastronomie canadienne : tous les produits du Québec d’un simple clic

Journal

Utilités et avantages d’une vitrine réfrigérée

Ines

Les produits laitiers bretons, le choix idéal pour sublimer vos recettes

Journal