Immobilier

Comment ne pas se faire plumer par un emprunt immobilier

L’accession à la propriété : voilà le rêve de nombre de nos contemporains. C’est, d’ailleurs, le premier projet de tout couple qui prévoit de rester solidement et durablement soudé. Cependant, qu’il s’agisse de faire construire, d’acheter neuf ou d’occasion, ce genre d’achat représente toujours un budget considérable, un budget tel qu’il est impossible à la grande majorité des personnes de l’auto-financer. Ainsi, pour pouvoir assouvir ce désir, il devient impératif de souscrire à un prêt. Un emprunt qui ne sera, bien souvent, remboursé qu’après de nombreuses années, une vingtaine en moyenne, parfois trente. Et ce par des mensualités parfois élevées. Comment éviter la catastrophe ?

Trouver le bon emprunt

Le réflexe naturel de la plupart des personnes est d’aller consulter sa propre banque. Si c’est là un bon réflexe, n’hésitez surtout pas à faire jouer la concurrence. Les taux peuvent être différents d’un établissement à l’autre, en fonction, bien souvent, des politiques commerciales internes. Aussi il est plus qu’utile de comparer les taux des différents organismes. 

Attendre le bon moment

Le taux dépendra, également, des tendances et conjonctures économiques nationales. Il peut donc parfois être utile d’attendre un peu dans l’espoir que les taux baissent. Les fluctuations peuvent, parfois, être assez importantes et donc bénéfiques pour celui qui sait suivre la tendance de ces taux.

Savoir dire stop

On a l’habitude d’entendre dire qu’un emprunt nous engage. C’est vrai. Mais lorsque l’on s’engage sur plusieurs dizaines d’années, il est souvent difficile de prévoir l’évolution de sa propre situation personnelle sur ce laps de temps. Chômage, divorce, maladie, les accidents de la vie peuvent toujours intervenir. La législation française nous protège et nous permet de faire suspendre un emprunt immobilier pendant deux ans.

Ne pas négliger l’assurance

Pour un prêt immobilier, l’assurance emprunteur est obligatoire : elle assure à l’organisme préteur de pouvoir récupérer son capital. Il est donc capital de comparer les assurances afin de faire le meilleur choix sur un comparateur comme par exemple https://www.smartoctave.fr/

Related posts

Côte d’Azur : un fort potentiel pour l’immobilier neuf

sophie

Rennes : critères de choix d’un promoteur immobilier

Journal

Location meublé : tout savoir sur la revente LMNP

Claude

Leave a Comment