fibetm.com

Avocat franchisés Paris : comment le choisir et pour quel mode de rémunération ?

L’avocat est un juriste. C’est un professionnel du Droit en charge de conseiller son client sur les démarches judicaires. Il assure également la défense de son client devant les juges. Pour certaines opérations immobilières comme le bail commercial, l’avocat peut tenir le rôle d’intermédiaire. En exerçant son métier, un avocat se doit de servir avec dignité, conscience, honnêteté, indépendance et humanité. Ce sont les règles de son serment. Les justiciables ont tout à fait le droit de choisir leur avocat sauf dans des cas exceptionnels. Mais comment trouver un bon avocat et comment déterminer ses honoraires ? Les réponses en quelques lignes !

Choisir son avocat

En tant que client, vous êtes libre de choisir votre avocat franchisés Paris ou un autre avocat spécialisé dans son domaine. Le choix de ce juriste se fait notamment en tenant compte de ses compétences. En cas de problèmes, vous pouvez aussi changer d’avocat même au cours d’une procédure et même s’il s’agit d’une aide juridictionnelle. Le choix de l’avocat va assurer la plaidoirie de votre dossier et il est aussi totalement libre, sans aucune limitation territoriale.

Toutefois, tous les avocats ne peuvent pas vous représenter sur tout le territoire. La zone d’intervention de ces juristes est seulement limitée auprès des tribunaux du ressort de la cour d’appel dans lequel il a établi sa résidence professionnelle. Seule exception : la capacité d’intervention dans toutes zones juridictionnelles en cas de procédures de saisie immobilière, de procédures de partage et de licitation ou lorsqu’il intervient dans le cadre d’une aide juridictionnelle.

La rémunération d’un avocat franchisés Paris

Les honoraires d’un avocat franchisés Paris ne sont pas réglementés. Pour la tarification, il fixe lui-même ses frais tout en tenant compte de différents critères comme la situation financière du client, la complexité du dossier, sa notoriété ou encore le temps à passer sur l’affaire. Dans tous les cas, l’avocat peut convenir pour une rémunération au temps passé c’est-à-dire que les honoraires seront fixés compte tenu du temps passé sur le traitement du dossier. Le juriste peut également opter pour un règlement forfaitaire, une option plus adaptée aux procédures simples. Le montant de la rémunération forfaitaire sera alors payé à titre de tarification globale et définitive.

En calculant les honoraires de l’avocat, vous devez aussi prévoir quelques frais supplémentaires comme les frais d’ouverture de dossier, les photocopies, les téléphones, les déplacements… Il faut toujours signer l’accord sur la rémunération pour éviter les contestations ou les litiges. L’avocat vous avisera toujours de toutes modifications de cet accord.

A lire aussi

Comment poser un radiateur électrique ?

sophie

Recourir à une agence immobilière : pour quelles raisons exactement ?

Ines

Côte d’Azur : un fort potentiel pour l’immobilier neuf

sophie

Acheter dans le neuf : quels sont les pièges à éviter ?

Journal

Le déménagement se fait au quotidien

Laurent

Crédit immobilier : la tendance des taux en 2019

Tamby